Calcul de la surface de plancher d’une construction

Surface plancher
Surface plancher

Parfois, on s’émerveille devant la beauté d’un édifice ou d’une maison. Face à l’admiration, nous ignorons souvent le génie ou le sacrifice qui a été déployé par l’ingénieur. Pour une détermination juste et exacte aux normes d’urbanisme, il faut procéder à la détermination de la surface du plancher. La détermination de cette dernière n’est pas le fruit du hasard. Avec cet article, nous découvrirons comment nous pouvons plus facilement la déterminer.

 

A savoir

Pour toute personne n’ayant pas encore connaissance de ce qu’est la surface du plancher, pour une meilleure compréhension des termes que nous aurons à employer lors de notre explication, nous essayerons de la définir. Parce que, plusieurs lois d’urbanisation régissent les différentes constructions, nous partirons la définition que le code donne. Elle est définie comme la surface qui correspond à la somme des surfaces de planchers de tous les niveaux de la construction. Son calcul se fait en deux étapes. On part d’abord du nu intérieur, puis on fait des déductions. La déduction implique plusieurs choses. Ces choses vous seront mieux énumérées dans les deux étapes que nous vous proposons ci-dessous pour l’obtention exacte de ladite surface. Mais avant, nous voudrions notifier déjà que la déduction prend en compte la hauteur du plafond qui ne doit pas excéder 1,80 m. Les déductions pourraient varier qu’il s’agisse d’un immeuble ou d’un appartement personnel. Vous prendrez connaissance à la suite du calcul proprement dit. Pour des résultats convaincants, il vous sera proposé en deux étapes. Mais avant, nous tenons à vous faire comprendre quelque chose. Aucune confusion ne doit être faite avec la surface privative.

Première étape : Calcul des surfaces de plancher

Cette étape a bien sa particularité. Pour la réussir, il faut procéder à la détermination des dimensions de base. Pour le faire, il faudra prendre connaissance de tous les éléments qui constituent le plancher. Cette étape demande une attention minutieuse et beaucoup de rigueur parce qu’elle embrasse bon nombre de choses. Nous avons entre autres les gaines et les conduits des cheminots, les dimensions de toutes les entrées et celles des placards. A cela s’ajoute la détermination des faîtes et des caves. La hauteur de ces derniers a un seuil à atteindre. Elle doit dépasser 1,80 m. Toujours dans cette partie, les fermetures et les altitudes des grilles de la bâtisse doivent être connues. Le respect de tout ce que nous avons énuméré, peut vous rassurer la certitude des résultats qui seront issus de cette première partie.

Deuxième étape : Déduction

Cette étape est la plus déterminante. Elle vous permettra d’aboutir au résultat final. A ce niveau la vigilance est de mise sinon tous les efforts consentis jusque-là seront vains. Pour donc finaliser le calcul, il faut procéder nécessairement aux déductions de certaines dimensions très importantes. Voilà pourquoi la première étape franchie, vous devez être en mesure de déterminer toutes les mesures des murs, les escaliers et leurs auges puis les combles non aménageables. A cela vient s’ajouter les superficies des clos et la longueur et la largeur des portes et des fenêtres. En procédant ainsi, vous pouvez être convaincu du résultat final. Ces deux étapes respectées pour le calcul, vous donnent droit à la surface de plancher de votre construction.

 

Vous avez des questions ? Contactez-nous !

Laisser un commentaire