Maître d’œuvre ou constructeur: quelle différence?

Maitre d'oeuvre ou constructeur ?
Maitre d'oeuvre ou constructeur ?

Pour la construction d’un édifice ou d’un immeuble, plusieurs personnes interviennent. Nous pouvons citer le charpentier, le chef chantier, les maçons et d’autres ouvriers. Cela donne libre coup à des confusions. Elles s’observent souvent pour la distinction entre le maître d’œuvre et le constructeur. Voilà pourquoi certains cherchent à savoir la différence qui existe entre eux. Grâce à cet article, nous irons à la découverte de la spécificité de chacun d’eux.

La spécificité du Maître d’œuvre

Pour la réalisation de toute chose, il faut un responsable pour coordonner les activités. Dans ce cadre d’espèce, la seule personne habilitée pour jouer ce rôle est le maître d’œuvre encore appelé architecte. Pris comme un chef d’orchestre, il lui revient de diriger tous ceux qui interviendront sur le chantier. C’est d’ailleurs lui qui fera le choix des différents prestataires du chantier. Il aura entre autres besoin des maçons, des charpentiers et bien d’autres ouvriers. Il urge de notifier que ce choix sera fait avec votre approbation. Aussi, la conception du plan, les obligations réglementaires et la vérification de la qualité des matériels sont à sa charge. Pour qu’il n’y ait aucun problème entre lui et vous, dès le départ, les clauses doivent être définies. Ce qui fera qu’au début du projet un contrat de maître d’œuvre doit être signé. Ce travail qu’il accomplit doit être payé. Il vous aidera en vous accompagnant, en prodiguant des conseils et en vous défendant. Il lui revient de vous représenter valablement.

La spécificité du constructeur

Contrairement au maître d’œuvre, c’est au constructeur que revient la grande charge de la construction. Pendant que l’architecte supervise tout sur le chantier, lui sert d’intermédiaire entre les artisans et vous. Les ouvriers qui travaillent en synergie avec ce dernier sont appelés ces sous-traitants. C’est d’ailleurs ces artisans qui réalisent tout le travail et non lui-même. Cependant, il a la grande responsabilité des démarches réglementaires et des contrôles techniques. Pour son travail, vous signerez avec lui un contrat de construction de maison individuelle communément appelé CCMI.En principe, c’est comme un acte d’achat. Ainsi, afin d’honorer le contrat, vous devez lui payer la totalité du prix de la maison construite. Autrement dit, il vous vend la maison.

Comparaison de la rémunération

Chez chacun des deux, la rémunération est bien différente. Elle est variable en fonction du coût des travaux. Avec le CCMI, une connaissance de la marge de rémunération du constructeur n’est pas préétablie. Toutefois, elle comprend l’intégration de certains tarifs commerciaux, les frais de caution et redevances. Par contre, pour le maître d’œuvre, elle est connue d’avance. Dans ce cas, elle s’étend du début jusqu’à la livraison.

En voyant de près, les critères de rémunération, le constructeur reçoit le double du maître d’œuvre. Grâce à ces informations, la différence entre ces deux professionnels est aussi simple à réaliser.

 

Vous avez des questions ? Contactez-nous !

Laisser un commentaire